Comment décrire vite et bien des nations ?

Vu qu’il va falloir attaquer un gros morceau qui attends, parmi d’autres ( je ne vais pas en faire la liste maintenant, pas envie de déprimer) causons de comment décrire les nations du 23ème siècle simplement et efficacement.

La question se pose, parce que, si on entre un peu trop dans le détail pour chaque nation, certaines étant des fédérations et confédérations d’états (Europe, union Africaine, Union des Américains des Origines, Chine, etc.), on va faire exploser le volume final du JDR, et pas forcément pour une valeur ajoutée. D’ailleurs, ce questionnement, ça doit faire bien une année qu’on se le traine comme un boulet sans s’y attaquer.

Donc, trouvons des outils pour décrire les nations aisément, et se les représenter en quelques mots. La première version se contentait de codes descriptifs rudimentaires (type de gouvernement, PIB, niveau de vie, etc), on va essayer de faire mieux. Déjà, on va ajouter « spectre politique » (sur un spectre politique large incluant, bien sûr, l’écologie), « alignement » (nation membre ou proche de l’UNE, du TEP, ou neutre) une échelle de sécurité policière (de 0 : nada à 5 : toutes les télés vous regardent) une échelle de forces armées (de 0 : nada à 5 : flotte militaire spatiale). Et surtout, et c’est ce qu’on va présenter ici, on va causer de « niveau de confort », qui parle mieux que causer PIB et niveau de vie.

Le Niveau de Confort

Le Niveau de Confort, c’est une donnée sociale, la mesure du confort individuel des habitants d’une nation. Noté de 0 à 5, cela englobe les facteurs suivants :

  • Accès aux services essentiels (santé physique et mentale, éducation, culture, transports, justice)
  • Accès aux biens de consommation (alimentation, services marchands, biens durables)
  • Niveau de Dividende Universel
  • Liberté des médias, de l’activité politique et syndicale
  • Sécurité civile et policière
  • Confort de l’environnement, bien-être au travail
  • Santé des systèmes politiques (intégrité, efficacité, pluralité)

En gros, le Niveau de Confort, c’est : à quel point les habitants d’une nation ont de chances de vivre de manière agréable, heureuse et confortable. Au niveau 0, c’est Fallout, au niveau 5, c’est Cocagne.

Le Niveau de Confort n’est pas juste un outil pratique de description ; c’est une mesure officielle de l’UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization), une des institutions de l’UNE, qui est recalculée tous les trois ans, en partenariat avec la World Trade Agency et les services d’Atropos, l’une des Moires du Conseil Intérieur. Dans un 23ème siècle qui bataille pas mal avec sa sous-population et où il n’est pas rare que manquent des employés qualifiés, cette mesure est très discutée et convoitée, du moins au sein des nations qui considèrent le confort de ses citoyens comme d’intérêt ; y gagner ou perdre plus d’un dixième de point a de réelles incidences géopolitiques, économiques et sociales, bref, c’est du sérieux.

Échelle :

  • Niveau 0 – aucunes structures sociales ni services essentiels, quasi absence d’état aussi bien que de sécurité. Le pire du pire des communautés des Zones d’Exclusion.
  • Niveau 1– Services essentiels minimaux ou défaillants, état corrompu ou totalitaire, tout le reste dépend de la richesse ; aucun Dividende Universel. Le cadre des oligarchies et tyrannies plus ou moins déréglementées.
  • Niveau 2 – Services essentiels plus ou moins fonctionnels, mais couteux et/ou en manque de moyens, libertés politique et syndicale relatives ; bien-être au travail ou encore accès aux biens de consommation sont plutôt secondaires. Pas ou peu de Dividende Universel, forts écarts entre classes sociales, rôle social de l’état restreint. Le Niveau de Confort moyen des nations occidentales au 21ème siècle.
  • Niveau 3 – Services essentiels accessibles et fonctionnels, libertés politiques et syndicales respectés et encouragées, Dividende Universel sommaire ou sous conditions, le bien-être au travail, l’environnement ou l’accès aux biens de consommation sont considérés avec une certaine attention, les écarts de classe sociale sont encore marqués. Rôle social de l’état notable, même s’il peut rester limité. C’est le confort des nations les plus agréables à vivre du 21ème siècle et la moyenne basse pour le 23ème siècle.
  • Niveau 4 – Libre-accès à tous les services essentiels, fonctionnels et bien dotés, sécurité civile et policière efficaces et relativement éthiques, libertés politiques et syndicales respectés et encouragées, Dividende Universel correct pour tous ; le bien-être environnemental et au travail sont importants, les écarts de classe sociale sont présents, mais atténués, l’état est impliqué socialement. C’est la moyenne haute des nations du 23ème siècle.
  • Niveau 5 – Comme le niveau 4, mais tout en mieux et en plus efficace. L’accès aux biens et services est facilité et privilégié, le respect des libertés et de l’éthique est une priorité ; le bien-être environnemental et au travail font l’objet d’un soin particulier, l’état est fortement social et démocratique. Il y a toujours des écarts de classes sociales, mais la pauvreté est une exception. C’est le niveau des nations les plus prospères et sociales de l’UNE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :